Astuce efficace pour soigner une petite plaie infectée quand tu voyages sous les tropiques alors que tu as laissé ta trousse à pharmacie à la maison.
Il s’agit d’un vieux truc tahitien qui m’a sauvé plus d’une fois.

Cherche un nono (Morinda Citrifolia, cf photo). On le trouve en Asie, en Amérique central (j’en ai vu et utilisé au Costa-Rica), dans la caraïbe, généralement à proximité de la mer.
Sur les branches cueuille quelques pousses du fruit, donc encore vert avec des bourgeons de fleurs (cf photo).
Broie le fruit dans un bol avec quelques gouttes d’huile de coco, du monoï ou de l’huile d’olive. Tu obtiens une pâte noirâtre.
Recouvre la plaie de la pâte. Recouvre avec un sparadrap ou une bande gaze que tu garderas toute la nuit.

L’acidité du fruit va nettoyer l’infection. Le landemain, tu vas te retrouver avec une plaie tout à fait propre. L’homéostasie va prendre le relais et guérir toute seule. Laisse sécher pendant la journée (évite la poussière et les baignades pendant ce temps).

Peu de gens connaissent ce truc pourtant très efficace sur une blessure simple ou une écorchure qui ne veut pas guérir. Chose qui arrive souvent sous les tropiques.

Maintenant, garde ton bon sens. En cas de fièvre ou autre réaction, consulte un médecin dès que possible.

Plus de conseils pratiques , trucs et astuces pour travelers et gens d’affaires en voyage, visite la page automaïeute et like parce que c’est utile :
https://facebook.com/automaieute